Clicky

En 2021, 316 prêts d’honneurs délivrés - La Fondation Féron-Vrau - Groupe Icam

En 2021, 316 prêts d’honneurs délivrés

Prêts d'honneur

Ils ont été initiés il y a plus de 50 ans à l’Icam, preuve de l’engagement social de l’établissement. Depuis dix ans, les demandes sont en constante augmentation. Aujourd’hui, l’encours s’élève à 7,5 millions d’euros. 

L’Icam a toujours défendu la plus grande mixité sociale sur ses campus. Les prêts d’honneur, délivrés par la Fondation Féron-Vrau, sont l’une des illustrations de cet engagement. En 2021, 316 aides ont ainsi été accordées par la FVV, pour un montant d’1,7 millions d’euros. A titre de comparaison, 246 prêts avaient été accordés en 2017. 

120 % de progression en dix ans

Cumulé, l’encours s’élève aujourd’hui à 7,5 millions d’euros (près de 120% de progression en dix ans) et finance les parcours ingénieur intégré (71%) ; les parcours ouverts (14%) ; et les parcours apprentissage (9%). La formation continue et les “Experiment”, ces projets personnels de quatre mois que les étudiants sont tenus de faire au cours de leur scolarité, y sont aussi éligibles. 

Grâce à ce dispositif qui mobilise une partie importante des ressources de la Fondation, tous les étudiants de l’Icam peuvent assouvir leurs ambitions. Et c’est essentiel. Ces prêts d’honneur permettent à ceux qui en font la demande, et sans conditions de ressource, de financer leurs études, à 100 % s’ils le souhaitent, et de ne rembourser cette somme qu’une fois entrés dans la vie active, et dans des modalités totalement compatibles avec leurs premiers salaires. En 2021, les remboursements de prêts atteignaient 1,4 millions d’euros. 

Au coeur de la pédagogie ignatienne

Ici, On est au coeur de la pédagogie ignatienne sur laquelle l’école s’est forgée. Aussi appelée pédagogie de la décision, son objectif est de développer la responsabilité, l’autonomie et la solidarité des étudiants. 

Cette responsabilité des bénéficiaires, combiné à une gestion rigoureuse de la Fondation et à la forte générosité des donateurs permet aujourd’hui de développer sereinement ce dispositif, et de le renforcer chaque année.