Clicky

Le campus de Douala poursuit sa métamorphose - La Fondation Féron-Vrau - Groupe Icam

Le campus de Douala poursuit sa métamorphose

Immobilier

Grâce aux travaux menés sur le site camerounais de l’Ucac-Icam, près de 600 étudiants vont pouvoir être accueillis dans des conditions propres à leur épanouissement.

L’institut Ucac-Icam s’étend aujourd’hui sur deux sites : Pointe-Noire, au Congo, et Douala au Cameroun, qui rassemble 60% des étudiants. Là, porté par un bassin économique favorable, 90 % des ingénieurs généralistes formés par la voie de l’apprentissage (un parcours accrédité par la Commission des titres d’ingénieurs depuis 2019) trouvent un emploi moins d’un an après leur sortie. Un taux qui monte à 100 % pour les ingénieurs en informatique. Chaque année, de plus en plus de jeunes veulent alors rejoindre cet ambitieux campus qui prépare aussi au métier d’ingénieur des procédés et où le parcours ouvert a été inauguré à la rentrée 2018. 

Douala
Campus de Douala

Engagement, responsabilité et innovation

C’est donc pour faire face au nécessaire accroissement des effectifs qu’il a été décidé de construire deux bâtiments pédagogiques supplémentaires, et de démultiplier les salles de cours et laboratoires. Un fablab, cofinancé par la Fondation Orange, va aussi être installé dans l’un des bâtiments d’origine. 

A terme, le site Ucac-Icam camerounais s’étendra sur 4 400 mètres carrés et pourra accueillir plus de 600 étudiants. Grâce à la construction d’une nouvelle résidence, 208 lits y seront disponibles. Et pour répondre au mieux aux défis de demain, cette dernière a été pensée de manière à être autonome énergétiquement. Déjà, lors de la construction des premiers bâtiments inaugurés en 2013, ceux-ci avaient été pensés avec un système de récupération d’eau de pluie et un forage solaire. Aujourd’hui, l’ambition est d’aller vers la haute qualité environnementale.